Étiquette : consultation

Déconfinement: Comment accompagner les enfants ?
Déconfinement: Comment accompagner les enfants ?

Si l’épidémie à Covid-19 semble a priori épargner les enfants à la fois en termes de prévalence et de gravité au regard des données actuellement disponibles, elle n’est pas sans conséquence sur leur santé.
Le HCSP dans son avis du 17 avril 2020 sur « La santé des enfants, l’épidémie de Covid-19 et ses suites » souligne que le confinement prolongé est en lui-même un risque pour la santé et le bien-être des enfants. Il recommande ainsi des mesures de prévention des risques liés au confinement, notamment sur les comportements défavorables à leur santé actuelle et future, mais aussi sur la santé psychique, le risque de maltraitance, les risques de retard dans l’accès aux soins et de relâchement du suivi préventif.

Le HCSP recommande notamment, dès la sortie de confinement, de porter une attention  particulière aux modifications des comportements des enfants afin de les prendre en charge le plus précocement possible.

C’est dans cet objectif que des outils ont été élaborés pour aider les professionnels de santé, d’une part, mais également tous les adultes en contact avec un enfant, d’autre part, à repérer des signes évocateurs de troubles psychologiques et somatiques.

Dans cet objectif, un tableau listant les signes d’alerte est proposé en annexe 2, pour accompagner les parents et les adultes au contact des enfants. Le document est  téléchargeable ici.

Enquête petite enfance réalisée pendant le confinement

Durant le confinement Les Pros de la Petite Enfance a proposé une enquête intitulée « Accueillir la petite enfance dans le monde d’Après ». Cette dernière a remporté un beau et rapide succès : plus de 12 000 réponses sont parvenues dans les 10 premiers jours de diffusion de notre questionnaire.

Cette étude s’adressait à l’ensemble des professionnels de l’accueil de la petite enfance : collectif comme individuel, professionnels de terrain comme responsables d’établissement. L’objectif premier de cette étude était d’aller au-delà de « l’évènement » de la pandémie qui nous marquait toutes et tous à différents niveaux, profiter de la suspension de l’activité pour penser, imaginer un peu autrement l’accueil de la petite enfance.En voici les tout-premiers enseignements explicités et commentés par le sociologue Pierre Moisset.

En résumé, les pros veulent plus de reconnaissance et de revalorisation (notamment financière). Par ailleurs, cette enquête met en évidence une forte « politisation » des professionnels. C’est à dire une forte demande d’orientation politique de leur action par rapport à des objectifs sociaux (féministe, insertion social, éducatif) plus que des objectifs « universalistes » ou en tout cas neutres au premier abord (familialiste et nataliste).

Bref, des professionnels qui veulent faire valoir une expérience et définir une mission.

La suite de l’article en suivant ce lien:

https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/les-politiques-petite-enfance/accueillir-la-petite-enfance-dans-le-monde-dapres

Assistants maternels; vous pouvez vous exprimer !
Assistants maternels; vous pouvez vous exprimer !

Le député François Ruffin (La France insoumise) a, pour reprendre ses mots, « décroché une mission d’information parlementaire sur les métiers du lien », à savoir « les assistantes maternelles, les auxiliaires de vie sociale, les accompagnants d’enfants en situation de handicap, les animateurs périscolaires ».

Il a été en effet missionné par l’Assemblée nationale avec le député Bruno Bonnell (La République en marche, LRM) pour répondre à cette question : « Comment expliquer que ces métiers, si essentiels pour notre société, soient fortement précarisés et peu reconnus ? » Les travaux de la mission porteront entre autres sur la construction historique de ces métiers, les différentes politiques publiques qui les ont structurés ou déstructurés et, bien entendu, la réalité du secteur, les attentes et les besoins des professionnels.

Pour mener à bien cette mission d’information, François Ruffin envisage de « rencontrer des intellectuels, des autorités, des syndicalistes »… mais aussi de recueillir le plus grand nombre de témoignages de professionnels qui, chaque jour, œuvrent sur le terrain. C’est pourquoi il invite les assistantes maternelles, animateurs périscolaires, accompagnants d’enfants et situation de handicap ou auxiliaires de vie sociale à lui écrire directement sur metiersdulien@ruffin-depute.fr Les différents professionnels en lien à ces métiers  sont donc appelés à lui parler de leur vie professionnelle, leurs conditions de travail, leur engagement quotidien, leurs réussites, leurs désillusions, etc. en laissant à la fin du message leur numéro de téléphone, le nom de leur commune et leur code postal.

Plus d’info sur Le Journal de l’Animation : https://www.jdanimation.fr/actualites/une-mission-parlementaire-se-penche-sur-le-metier-d-animateur-temoignez?fbclid=IwAR12N-ZqZpG5W9hEI0ah5Y9SIM8IR3nrwcN5mLiKdztSlul0HtnJrT-XGuw

A bon entendeur …

Lancement de la consultation publique sur la stratégie de lutte contre la pauvreté des enfants
Lancement de la consultation publique sur la stratégie de lutte contre la pauvreté des enfants

Le 4 décembre dernier, Agnès Buzyn et Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, lançaient la concertation destinée à élaborer la stratégie de lutte contre la pauvreté (voir notre article ci-dessous du 5 décembre 2017). Il s’agit en l’occurrence de mettre en œuvre la mesure annoncée par Emmanuel Macron le 17 octobre dernier, lors de la Journée mondiale du refus de la misère (voir notre article ci-dessous du même jour). Cette stratégie doit constituer en effet le cœur de la prolongation du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, adopté en 2013.