C’est quoi le réseau PE

Durant près de 10 ans le Département de la Manche et la CAF ont œuvré directement pour la coordination du réseau « Petite enfance », grâce à la création d’un poste de coordinatrice qui a construit et structuré ce réseau.

Au cours du printemps 2013, la CAF et le Département de la Manche ont lancé un appel à projet auprès d’associations d’éducation populaire pour la « coordination départementale de la petite enfance »dans le cadre de leur partenariat pour la mise en œuvre du contrat enfance jeunesse.

Retenu fin 2013 le projet porté par les Francas a retenu l’attention des deux institutions partenaires. Il a pris son essor au printemps 2014 et a été renouvelé en 2016.

 

Les Francas, mouvement d’éducation populaire et fédération de centres de loisirs, font de la question éducative des enfants  une priorité absolue depuis plus d’un demi-siècle. Pour les Francas, il est impératif que l’ensemble des acteurs qui co-éduquent les enfants intègrent une vision commune, des projets communs sur un territoire, afin de garantir une éducation cohérente, complémentaire, qui permet à l’enfant de 0 à 18 ans de devenir le citoyen de demain.

Aussi, les Francas contribuent à la coordination départementale de la petite enfance, en apportant leur expérience, leur vision et leur capacité à fédérer les réseaux.

 

Le but des Francas en partenariat avec les deux institutions est de recréer un réseau petite enfance avec une orientation marquée pour les territoires et les publics.

Cela se traduit par deux objectifs généraux :

  • Développer la construction d’une culture commune, des ressources communes mettant en avant la qualité de l’accueil et le bien être des enfants.
  • Développer des partenariats, des projets entre acteurs de la communauté éducative des territoires en s’appuyant sur le développement des projets éducatifs sociaux locaux.

 Et 5 axes de travail :

  • L’animation des réseaux des professionnels, des rencontres interprofessionnelles;
  • La référence des MAM;
  • L’animation, la coordination, le développement des instances départementales;
  • Une coordination au local avec les projets PESL;
  • Des perspectives de développement de l’offre d’accueil pour les enfants en situation de handicap.

Ce projet d’envergure, souhaité et soutenu par les institutions, ne prendra tout son sens qu’avec une participation active du réseau des professionnels de la petite enfance de la Manche.